top


 

Dans la continuité de la publication des ordonnances « travail », le Président de la République a assuré, à l’occasion de ses vœux, que les « réformes » se poursuivraient avec «la même force, le même rythme, la même intensité » qu’en 2017.

...Et pourtant…
Emmanuel Macron avait par exemple promis d’engager une grande réforme des retraites dès 2018. Celle-ci semble reportée d’un an. Peut-être a-t-il encore à l’esprit les puissantes mobilisations de 2003 et 2010 contre les réformes précédentes ? Il doit par ailleurs mener de front des réformes telles que celles de la formation professionnelle et de l’assurance chômage, tout en préparant les conditions de la suppression de 120 000 postes dans la Fonction publique et la remise à plat du baccalauréat.
...Rien que ça !
Et il y a la note confidentielle du ministère du Travail révélée par le Canard Enchaîné sur le devenir de l’assurance chômage selon laquelle  « une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d’emploi  jugées raisonnables entraîneraient une réduction des allocations de 50% pendant deux mois.  En cas de récidive, elles seraient supprimées pour une durée de deux mois. En outre, le demandeur d’emploi devrait remplir un rapport d’activités mensuel »
...Quel dommage !
Au moment où le Canard Enchaîné publie cette attaque contre l’assurance chômage et les chômeurs, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique présente les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Une pauvre douzaine de millionnaires ! Muriel Pénicaud arrive en tête avec une petite fortune de 7,5 millions d’€uros récompensée de 62 000 € en 2018 grâce à la suppression de l’ISF. Elle est talonnée par Nicolas Hulot, ardent défenseur de l’écologie et partisan de la fermeture de la centrale de Cordemais. Après tout, que valent 2 000 emplois directs et indirects pour un amoureux de la nature qui possède six voitures dont …..un 4×4, deux motos et un bateau à moteur ?

Les annonces successives des différentes réformes prises par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importances inégales, et de portées diverses (… )  A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ?, C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et  de défaire méthodiquement le programme du conseil de la résistance ».   

                                                                                   Christian HOURIEZ

 

 

 

 
e